Proposition de recherche-création

Résumé

Utiliser l'énergie électrique captée par des micro-organismes pour une installation son et lumière destinée à accueillir un espace de performance chorégraphiée, basée sur les gestes qui explorent la matérialité du bio-plastique et du feuillage de la nature. Les sons et les images des artistes Sonya Stefan et Stephanie Castonguay  se mêlent dans une quête commune pour transmettre un sentiment de conscience de l'interconnexion entre toutes les énergies.  En questionnant l'expérience tactile qui peut être un engagement intensément physique et sensuel avec la nature, elles explorent les domaines d'information que notre corps reçoit par le sens du toucher.

La recherche-création de l’oeuvre QUALIA en trois phases :

 

PHASE 1 : Expérimenter les matières bio-plastiques en tant que support d’impression alternative pour la photographie cyanotype;

 

PHASE 2 : Construire une structure pour accueillir des piles à combustible microbiennes qui produisent son et lumière en réponse à la proximité;

 

PHASE 3 : Créer une pièce performative au sein de l'installation, qui inclura l'interactivité et la projection cartographique et les matériaux bio-plastiques en tant que médias.

Crédits images :
Mood board (haut) : Stephanie et Sonya
Cyanotype sur film bio-plastique (gauche) : https://www.alternativeprocesses.org/bioplastic-in-printmaking
Piles à combustible microbiennes (centre) : https://www.instructables.com/Indoor-Moss-Microbial-Fuel-Cell/
Bio-plastique (droite) : http://blog.teachersource.com/2020/08/14/diy-bioplastics/

Le collectif

Sonya Stefan est une artiste spécialisée en arts médiatiques et en danse dont le travail est soutenu par des projections analog (16 mm|VHS), numérique (video mapping) et Live Feedback. Présentement en création avec la compagnie Petrikor Danse pour le projet Cuña, elle explore la ménopause à travers la cartographie vidéo du corps. Influencée par le film culte Flashdance, elle travaille également à la post-production du film de danse « Truss Arch », qu’elle réalise avec sa mère de 80 ans, Angelica. La pièce aborde les thèmes de l'identité féminine, la politique, la filiation et la culture. Ses plus récentes collaborations sont avec la compagnie de danse multimédia Animals of Distinction, le groupe de performance et de musique expérimentale Group A et le Newton Moraes Dance Theatre de Toronto.

Férue d'expérimentations, Stephanie Castonguay interroge les circuits électroniques audio en tant que processus qui, à partir d’un état de presque silence, se manifeste dans un langage sonore tangible et sensible. Ielle démantèle et crée ses appareils DIY à partir de machines obsolètes à peine audibles pour en révéler des énergies subtiles à l'échelle microscopique, amplifiant les résonances électromagnétiques et les glitchs qui s'y cachent. Évoquant l'espace liminal entre les domaines de l'imperceptible et du matériel, ses performances incarnent une approche rituelle, éthérée et sombrement contemplative.

Oeuvres réalisées

Sentient Beings

vidéo expérimentale, 5mins 36secs, 2021

Les sons et les images des artistes Sonya Stefan et Stephanie Castonguay se mêlent dans une quête commune pour cultiver un sentiment de conscience de l'inter-connectivité entre tous êtres. Les images de Sonya nous plongent dans des merveilles naturelles grandioses dans lesquelles se manifestent l'univers microcosmique de la terre pour créer des boucles méditatives. En résonance avec l'univers de Stefan, les sonorités de Castonguay propose un jeu d'hybridité entre les textures sonores de la nature et celles de ses machines électroniques.

Sentient Beings

performance audio visuelle, 45mins, 2021

La 6e Grande Rencontre des Arts Médiatiques en Gaspésie, Centre d'Art de Percée, (Percée)

Crédit photos : William de Marchant

LDC Teardown

installation, 2016

Stephanie et Sonya désassemblent un écran LCD pour révéler ses diverses couches en sandwich, montrant ainsi ses tripes. Elles démontrent le dispositif de cristal liquide et les filtres polarisant à travers lesquels l'information visuelle et sonore, tel un dialogue entre passé et présent, font écho aux technologies obsolètes et actuelles.

Remerciement : Raphaël Demers

Art_Hack_Day : Per Capita, festival Sight & Sound, centre Eastern Block (Montréal)